• L'Europe démocratique

    Un petit résumé de la conférence de F. Asselineau que l'on retrouvera en intégralité à la fin de ce billet.

     

    Le traité de Rome du 25 mars 1957 engendre ce que l'on appelle le transfert de souveraineté, à savoir que les Etats cèdent l'essentiel de leurs pouvoirs souverains au profit de l'entité européenne.

    L'UE possède une compétence dite exclusive sur les points suivants :

    - La politique douanière et commerciale des pays adhérents

    C'est un commissaire européen non élu par le peuple qui décide de la politique de protection contre l'afflux massif de produits venant de Chine ainsi que des orientations en matière de délocalisation de nos industries. Les politiques qui promettent de lutter contre ces phénomènes, n'ont, en réalité aucun pouvoir car la décision appartient exclusivement à Bruxelles.

    - L'établissement des règles de concurrence nécessaires à la régulation du marché intérieur

    La privatisation et le démantèlement des services publics (EDF, La Poste, SNCF etc...) sont, là encore, décidés par Bruxelles et nos politiques n'ont aucun pouvoir sur ces décisions.

    - La politique monétaire concernant les pays ayant adopté l'Euro

    C'est la Banque Centrale Européenne qui décide des variations des taux d'intérêt et de la gestion du taux de change externe de la monnaie... ce qui a un impact direct sur l'économie du pays, de sa compétitivité économique donc sur l'emploi, le niveau de vie etc...
    L'Islande se remet bien mieux de la crise économique que l'Irlande car à l'inverse de cette dernière, n'étant pas soumise aux contraintes de l'Euro, elle a pu dévaluer sa monnaie et ainsi relancer ses exportations.

     



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :